Une chute dans un escalier glacé



À la suite d’une chute dans un escalier glacé devant la porte extérieure de son appartement, Monsieur Valois a été victime d’une commotion cérébrale lui ayant laissé des séquelles importantes telles que des acouphènes et des migraines. Les effets de la chute ont eu un impact significatif pour M. Valois au niveau professionnel, notamment quant au développement de sa carrière en tant que designer graphique.

L’équipe de Laurendeau Rasic s.e.n.c. a déposé une action à la Cour pour M. Valois afin que soit demandée une compensation financière pour ce dernier.

Le tribunal est parvenu à la conclusion que la dangerosité de l’escalier avait largement contribué aux dommages subis par M. Valois. Le juge a constaté que la profondeur du palier devant la porte de l’appartement de M. Valois était insuffisante et ne respectait pas les normes de construction. De plus, il n’existait aucune main courante accessible qui permettait à l’usager de s’agripper convenablement.

Le tribunal a estimé qu’en tant que locateur, ce dernier avait l’obligation de livrer au locataire un appartement et un aménagement extérieur sécuritaire pour ses locataires. Le 15 juin 2021, le juge a condamné le locateur propriétaire à assumer une partie des dommages subis par monsieur Valois considérant que l’absence de sécurité avait joué un rôle déterminant dans les dommages subis par celui-ci

Si vous avez vécu la même situation et que vous sentez le besoin d’être éclairé sur vos droits ou responsabilités, il vous fera plaisir de vous soutenir dans vos démarches.


TVA Nouvelles - Il poursuit ses propriétaires pour plus de 1 M$


Le Journal de Montréal - Il poursuit ses propriétaires pour plus de 1 M$